Archive for janvier, 2010

Inaugurons ce caillou !

Posted in Matos, Promenade on janvier 10th, 2010 by Saïmonn

Salut la compagnie.

Alors d’abord, bonne année, comme ça, c’est fait.

Ensuite, comme l’indique l’intitulé de cet article, je me suis fait un petit plaisir de fin d’année en m’offrant un nouvel objectif. Je dis donc au revoir à mon fidèle SMC DA 16-45 f/4 ED AL qui m’a bien servi, et je dis bonjour à mon SMC DA* 16-50 f/2.8 ED AL [IF] SDM. Etant donné les plages de focales proches de ces deux trans-standard, « pourquoi changer ? » me direz-vous, et bien voici les points forts de mon nouveau joujou :

  • En premier lieu, l’ouverture maxi du diaphragme passe de f/4 constant à f/2.8 constant, ce qui n’est pas négligeable, surtout pour ce qui est des photos de concerts.
  • Ensuite, l’objectif bénéficie de la motorisation ultrasonique dites « SDM » de Pentax (SDM pour Super Direct-drive Motor). Et, croyez-moi les amis, rien à voir avec le 16-45 ! La mise au point (MAP) est tout d’abord très silencieuse, mais quand je dis très silencieuse je pèse mes mots. Pour moi qui n’ai jusqu’à lors connu que des objectifs Pentax qui ne possédaient pas cette motorisation, j’en reste encore bouche bée à chaque MAP. Ensuite, mais ce n’est que mon avis, je trouve que la MAP est plus rapide et plus efficace qu’avant, mais peut-être que je me trompe.
  • Enfin, LE point qui m’a fondamentalement décidé à faire l’acquisition de cet objo, c’est sa tropicalisation. Le K20D l’étant également, j’étais toujours frustré en pensant que mon boîtier était équipé d’un objectif qui craignait la pluie et la poussière. Mais maintenant, fini le stress de la goutte d’eau !

Alors, en guise de baptême, je me suis fait plaisir avec une petite sortie photo en pleine tempête de neige, et accompagné de mon brother de frère (allez jeter un oeil sur ses photos, ça va toujours le détour : par ici ou par là), dans la charmante petite bourgade vosgienne de Bussang. Le résultat se trouve par ici.

J’ajouterai quand même un petit détail qui a toute son importance : le 16-50 m’a été livré avec un filtre UV Hoya. Et j’ai vite compris pourquoi, pour toute photo prise avec une ouverture inférieure à f/4, l’abhération chromatique est tout simplement effrayante, des franges violettes apparaissent un peu partout pour peu qu’il y ait une lumière un peu forte ou un contraste entre deux sujets un trop lumineux. Mais bon, qui fait des photos de paysage à f/2.8 ? hein ? Je remarquerai enfin, que la présence de l’abhération chromatique est sensiblement proportionnelle à la qualité du piqué de l’objectif.

Mais bon, je ne regrette en rien mon investissement, et n’ai qu’une hâte, repartir pour ma prochaine sortie photo.

Sur ce, à bon entendeur, bon visionnage.