Archive for mai, 2016

Voyage au Japon – La review – Partie 5 – Kyoto

Posted in Japon 2016, kendo, Promenade on mai 28th, 2016 by Saïmonn

Me revoilà, avec cette fois plus de blabla et moins de photos, pour la visite de la belle Kyoto. J’espère que vous avez apprécié les photos des premières villes, les suivantes arriveront bientôt…(ou pas…)…(Mmmmmmh…peut-être pas en fait…).

Je pense que mes billets sont suffisamment détaillés pour que je ne m’étale pas plus ici, mais bon. En résumé, l’arrivée à Kyoto après le séjour à Osaka aura été pour moi comme une sorte de délivrance, d’autant plus que j’ai atteint tous les objectifs que je m’étais fixés à savoir : voir du kendo (et même du iaido), acheter mon iaito, bien manger sans avoir à chercher pendant des heures, rencontrer des gens, bref…superbe, et je me sens nostalgique en écrivant ces quelques lignes…

Le seul regret aura été de ne pas rester plus longtemps, mais j’aurai l’occasion d’y refaire un petit tour sur mon trajet entre Nara et Fuji quelques jours plus tard, avec l’ascension de la Kyoto Tower et la visite du Higashi Honganji (un temple massif près de la gare).

Avec le recul, je me rends compte que je ressens comme un sentiment d’incomplet. Après la course d’Osaka, j’ai souhaité prendre mon temps à Kyoto et j’ai mis de côté la visite de certains incontournables comme le palais impérial ou le Kiyomizu-dera, ce qui me fait une excuse supplémentaire pour revenir ici un jour (…Pff ! Comme si j’avais besoin d’excuses…).

(Petit commentaire qui n’apparaît pas dans mes billets par contre, je ne sais plus si c’est pendant le premier ou le second jour mais j’ai pu sentir en plein milieu de la nuit un très léger tremblement de terre du haut de mon lit à étage…ça fait bizarre…)

Allez, place à la promenade :

Billet du 8 avril, Kyoto : Le lien vers la galerie

Jour 7 : Kyoto

On arrive à la moitié du voyage, destination : Kyoto.

J’ai pensé à ça toute la journée : si on me demande quelle impression j’ai eu en arrivant à Kyoto, depuis Osaka je rappelle, et bien c’est simple, c’est comme si j’avais retenu ma respiration pendant 2 jours, et qu’en passant le seuil de la gare (majestueuse, au passage) de Kyoto, je reprenais enfin ma respiration.

La vie trépidante et bruyante d’Osaka est dépaysante, mais ça n’est pas moi, alors que Kyoto, ses temples, ses habitations qui ne dépassent que rarement une taille humaine, ses rues plus calmes (je parle peut-être vite car je ne suis pas allé au centre ville, mais rien que le quartier de la gare n’a rien à voir), sa cuisine aussi (à l’heure où j’écris ces lignes, je suis dans vegan café à 2 pas de mon auberge et je viens de manger le veggie burger de ma vie!), tout ça donc me convient infiniment plus.

Bref, me voilà à Kyoto, et je ne pense qu’à une chose, le Butokuden. C’est un bâtiment dédié aux arts martiaux, et je m’y rends d’un pas décidé. Je le trouve, pas d’entraînement pour l’instant, mais j’y repasserai plus tard : je pourrai voir un peu de iaido (après avoir demandé bien sûr) et me fixer rendez vous pour voir du kendo le lendemain, je dois demander au sensei si je peux assister à une séance.

Ensuite, LA mission de ce voyage : acheter un sabre, et c’est chose faite, après avoir sympathisé avec le vendeur du magasin, je fais mon choix. Le magasin s’occupe de me le livrer, c’est dans la boîte, on peut passer au tourisme.

En premier ce sera donc, vue que la marche c’est mon truc en ce moment, la promenade des philosophes, un petit chemin longeant un canal bordé de cerisiers…et de magasins pour touristes…et de touristes. Mais c’est joli quand même, et caaaalme. Le chemin me mène au Ginkaku-Ji, un temple au pied de la montagne, au caaaalme, plein de verdure (on sent que j’aime ça hein?).

Ensuite, retour vers le dojo. Je fais un tour au Heian Jingu, un sanctuaire shinto avec un gigantesque torii à proximité pour finir par aller voir l’entraînement de iaido.

Je me perds un peu pour rentrer à l’auberge mais je finis par l’atteindre, et surtout…SURTOUT ! On m’indique une adresse qui s’avèrera être le meilleur restaurant vegan que j’ai pu connaître aujourd’hui. Aaaaaah…ça fait du bien.

Allez, je finis ma bière et au lit.

おやすみ。

PS : la petite anecdote du jour, mais je n’ai pas pris de photos : même au Japon ils connaissent le Jägerbomb 😉

Billet du 10 avril, Kyoto et alentours : Le lien vers la galerie

Jour 8 : Kyoto – La suite

Deuxième jour dans cette ville aux innombrables temples. A l’heure où je vous parle, j’aurais aimé une 3ème journée (celle d’Osaka en trop par exemple) pour découvrir la ville plus paisiblement, mais je m’estime déjà heureux.

Ce matin donc, découverte de la bambouseraie d’Arashiyama. On se croirait dans une scène de film de samouraïs : des bambous à perte de vue, le calme, le bonus avec peu de touristes (Il est tôt).

J’enchaîne sur une villa à proximité, construite par un acteur japonais (Okochi Senjiro), avec un grand parc dans l’esprit zen. Le billet d’entrée offre une dégustation de thé macha et d’un gâteau maison, le tout avec une vue sur la fameuse bambouseraie, ou plutôt dans la bambouseraie, c’est zenial 😁

Ensuite, retour par la case Kyoto en guise d’étape pour accéder au sanctuaire Fushimi Inari, peut-être avez vous déjà vu en photo ses innombrables toriis alignés? Vous le saurez tout de suite en voyant mes photos.
J’atteins le sommet du Mont Inari sans m’en rendre compte (enfin si, mais seulement une fois que je commence à redescendre, le trajet faisant une boucle…et mes jambes refusent de faire demi tour), je me perds, et m’offre un détour pittoresque de 2km…au final, j’aurais du faire demi-tour.

J’arrive à temps à Kyoto pour manger et faire la visite du Sanjusangendo (pas de photos de l’intérieur, statues sacrées), qui est vraiment magnifique. 32 statues principales alignées de part et d’autres d’une 33ème (sanjusan = 33), et derrière, alignées comme dans des gradins, environ 500 autres statues toutes similaires, alignées en quinconce, l’impression est indescriptible.

Je me dirige finalement vers le quartier de Gion (quartier des geishas, ou plutôt geikos comme on les appelle à Kyoto), fais quelques amplettes et attend 19h pour me rendre à l’entraînement de kendo au Butokuden.

Le sensei à qui je demande l’autorisation d’assister au cours m’invite à entrer tout en discutant en anglais, et me dirige vers deux kendokas argentins venus en observateur comme moi (ils sont en lune de miel) et avec qui je sympathiserai en assistant à l’entraînement.

Le plus de la journée, le sensei nous ayant convié nous propose de faire une photo sur le dojo, et nous dit que la prochaine fois que l’on vient ici, il faudra qu’on ait nos affaires pour pratiquer ensemble…je ne trouve pas les mots…

Après les avoir quitté, je retourne une dernière fois au restaurant Veg Out évoqué hier. Et après le plus intéressant : je fais ma lessive !

Allez il est tard, je me couche.

またね。

Bon visionnage !

Voyage au Japon – Interlude photographique

Posted in Japon 2016, Promenade on mai 16th, 2016 by Saïmonn

Un rapide petit article (c’est férie aujourd’hui quand même hein !) pour vous annoncer que les premières photos de mon voyage sont disponibles sur Flickr.

Il ne s’agit plus cette fois des galeries Google+ que j’avais réalisé en direct au moment de mon voyage mais bel et bien des photos retouchées prises avec un vrai appareil photo et mon désormais fidèle 40mm.

Vous trouverez tout via ce lien : Classeur Japon sur Flickr, ou les albums sont triés par ville.

Pour l’instant, vous pourrez vous promener à Tokyo, Hiroshima, Miyajima et Himeji.

Allez, bon visionnage et bonne reprise demain.

Voyage au Japon – La review – Partie 4 – Osaka

Posted in Japon 2016, kendo, Promenade on mai 10th, 2016 by Saïmonn

Qu’est-ce que je vous disais ?…on va y arriver au mois, vous êtes mal barrés moi je vous le dis…eeeenffffiiiiin bref !

Donc, après mon petit séjour à Himeji, je me dirige vers la grande, la tentaculaire, la…gigantissimogargantuesque  ↄ⃝ Osaka !

Comme le jeu, je vous le dis tout de go (bravo à ceux et celles qui ont compris la blague…) : c’est l’étape qui m’aura le moins plus, mais avec le recul, je ne peux pas non plus dire que je n’ai pas aimé. Je pourrais citer :

  • Le charme et le confort pratique de mon capsule hôtel, contrairement à ce qu’on pourrait croire en voyant les photos de la capsule…parce que je n’ai pas pu prendre de photos du spa, sauna, hamam, salle de bain géante, piscine, blablabla (les japonais ont beau ne pas être pudiques, je pense qu’ils restent toutefois peu enclin à laisser un gaijin barbu les prendre en photos à poil…),
  • Le côté dépaysant des rues / galeries commerciales couvertes (pratique quand il pleut) à perte de vue, entrecroisées de bout d’autoroutes suspendus, ponts, tunnels,…
  • Les enseignes démesurées et / ou extravagantes des magasins et restaurants,
  • J’ai vu du kendo au dojo du château,
  • J’ai vu des enfants faire du kendo au dojo du château,
  • J’ai failli voir du iaido au dojo du château (mais j’avais faim et froid…alors je suis rentré),
  • Etc (pour la suite de la liste, z’avez qu’à aller voir par vous même).

Mais bon, au bout de deux jours à errer dans ce dédale de tout et plus encore, j’ai finit par étouffer, les nerfs à vif, sensible aux moindres cris des marchands qui vous haranguent dans la rue. Alors en résumé, j’étais content d’arriver, mais aussi content de partir.

Du coup, je laisse mon moi du passé vous faire le reste de la visite avec ses petits billets quotidiens !

Billet du 7 avril, Osaka : Le lien vers la galerie

Jour 5 : Osaka

C’est parti. Je quitte le calme (relatif) de Himeji pour aller m’enfiler dans la trépidante vie urbaine d’Osaka (certains arrivent en terrain connu), juste après avoir fait la connaissance d’un étudiant japonais du nom de Honobe à l’auberge de jeunesse, et qui se propose pour être mon guide le temps d’une soirée à Tokyo la semaine prochaine 👍

Bref. Me voilà à Osaka, pour l’instant, je suis resté proche de la gare, mais on pourrait résumer au moins cette partie de la ville à : des buildings, des galeries commerçantes gigantissimogargantuesque (du niveau -1 voir -2 à +8), des buildings, des pachinko, des buildings, tient…un petit temple au milieu des buildings et des galeries…blablabla…voir les photos.

J’attends de voir demain, ma découverte du château et du quartier de Dotombori (qui risque de ressembler à ce que j’ai vu aujourd’hui).

Sinon, je loge dans le tout premier capsule hôtel du Japon. J’ai la capsule 3029, ça vous donne une idée…enfin pas sûr, les capsules on pour numéro 3xxx et 4xxx car elles sont aux 3ème et 4ème étages (erratum : Il y a aussi des 5xxx au 5ème étage, il doit y avoir dans les 400 capsules je dirais).
A savoir que c’est un établissement réservé aux hommes, avec un spa, sauna, piscine, hammam, douches, massages, soins, pouet aux étages 1 à 3…de la folie. En fait, des que vous avez récupéré votre capsule, on vous donne un peignoire, et vous vous promenez en peignoire tout le temps…des salles communes sont disponibles avec TV, salles de bains, bref, gigantissimogargantuesque…je profite donc du sauna et de la piscine avant de retourner en ville boire une dernière bière (là, maintenant, pendant que vous travaillez 😎).

Il faut avouer que la ville me fait perdre mon sens de l’orientation…trop de routes dans tous les sens, à tous les niveaux…mais j’arrive quand même à visiter le musée du style de vie dans l’ancien Osaka (un quartier de la ville reproduit…au 9ème étage d’un…building…), le temple Ohatsu tenjin (en hommage à 2 amoureux qui ont fini comme Roméo et Juliette), et le massif Umeda Sky Building, offrant une vue sur toute la ville.

Pour la blague, je vous laisse apprécier les noms de certaines enseignes que j’ai pu croiser…mais on doit bien faire les mêmes en France avec des enseignes asiatiques je pense.

いいたびを。

En tout dernier, une petite vidéo de ce qu’il se passe quand on entre dans un pachinko…ne montez pas trop le son pour entendre ce que je dis, ça va vous jouer des tours…

PS : Petite précision pour ceux qui l’ignoreraient, au Japon, l’étage 1 correspond au rez-de-chaussée, le l’étage 2 et donc notre 1er étage. Vous me suivez?

Billet du 8 avril, Château d’Osaka et Dôtonbori : Le lien vers la galerie

Jour 6 : Osaka – あめがふる。(La pluie tombe)

Deuxième jour dans cette ville qui ne dort jamais…et il pleut, mais des cordes !…et épaisses les cordes !

Je prends mon courage à deux mains (une seule ne suffisant pas) et je pars pour le château d’Osaka…Au bout de 100m sous la pluie, je suis gaugé (je précise, même avec un parapluie! Parapluie qui rejoindra le paradis des parapluies quelques heures plus tard des suites d’une violente bourrasque de vent…paix à son âme de parapluie)
Je décide donc d’adapter mon trajet pour éviter le plus possible la pluie, et surtout prendre pour une fois un véritable petit déjeuner, direction la gare d’Osaka.

Une heure plus tard, me voilà à proximité du château, avec encore un bon kilomètre à faire à pied…la pluie redouble d’intensité…mais bon, je ne vais pas revenir de sitôt ici alors GO!

Finalement, la visite n’est pas trop mal, même si la vue est un peu bouchée avec la pluie et j’en apprends un peu plus sur des personnages historiques japonais dont j’avais déjà entendu parler (Hideyoshi Toyotomi et Ieyasu Tokugawa notamment), et je découvre surtout le dojo du château à l’extérieur des remparts…et OUI! Il y a entraînement aujourd’hui (On est au Japon, il y a entraînement toute la semaine).
Je repasserai donc par là vers 17h et resterai plus de 2h à regarder les enfants puis les adultes s’entraîner 😁 la journée se finit mieux qu’elle n’a commencé ! (Surtout que là je me bois une bonne bière artisanale d’Osaka, la Kuninocho, à deux pas de mon hôtel…).

Le reste de l’après-midi se résumera à de la marche, pour trouver à manger, atteindre le fameux quartier de Dotombori et ses enseignes Gigantissimogargantuesques (je ne l’avais pas encore placé aujourd’hui) et revenir au château pour voir du kendo (y’a des vidéos). J’aurais même pu rester un peu voir du iaido, mais 2h à regarder, je commence à avoir des fourmis et aussi les lapins qui grattent.

Au final, Osaka, bien, mais sans plus, c’est comme ça.

Le temps de terminer ma bière et retour à l’hôtel pour spa, piscine, sauna, etc,…Oui oui, toujours pendant que vous travaillez 😁

またね

PS : Par rapport à la vidéo…je me rends compte que le sourire n’est pas si grand que ça…mais le coeur y était 😉

Allez, bon visionnage !