Archive for the 'Urbex' Category

Usine Baumann

Posted in Urbex on avril 13th, 2014 by Saïmonn

Il y a quelques semaines, j’ai eu le privilège de pouvoir me promener au sein de l’usine Baumann grâce au club photo local dont fait partie mon frère (et avec l’autorisation de la mairie qui utilise une partie des lieux pour les associations locales et les services techniques municipaux).

Du coup, pour la reprise des hostilités, je suis heureux de vous présenter ma galerie de photos sur cette ancienne usine de chaise réputée ! (pour y accéder, cliquez sur la photo ci-dessous)

Baumann

Un bref petit historique pour situer un peu l’action : l’usine a été créée au début des années 1900 et s’est fait connaître grâce à l’utilisation de la technique du bois courbé pour la réalisation de ses meubles et surtout de ses chaises (jusqu’à 250 types différents). Forte de son succès, l’usine va se développer au fil du temps jusqu’à avoir sa propre scierie, et comptera à son apogée, vers 1970, plus de 600 salariés. A partir de là, la société commencera à rencontrer des difficultés (baisse de la demande, crise économique,…) et ses effectifs diminueront jusqu’à la fermeture de l’usine en décembre 2003.

Merci donc au frangin pour m’avoir permis de participer à cette sortie, et merci aux membres du club photo, notamment à Christophe pour la visite et les explications ! J’espère que vous apprécierai les photos que j’ai pu faire lors de cette journée…ce n’était pas gagné vu les mois qui se sont écoulés depuis mes dernières séries et la nécessité de prendre en main mon nouveau boîtier.

Allez, sur ce, bon visionnage !

La casse de Châtillon

Posted in Promenade, Urbex on octobre 13th, 2012 by Saïmonn

Et voilà la suite de notre périple en Belgique, pas très loin d’Orval, cette fois dans la petite commune de Châtillon (plus exactement de Saint Léger).

C’est en flânant il y a quelques temps sur le très fourni site de Henk van Resbergen : abandoned-places, que je suis tombé sur une série de photos concernant un convoi de plus d’une centaine de voitures abandonnées dans un bois, voitures qui auraient appartenu à l’armée américaine, lors de la deuxième guerre mondiale.

En préparant le voyage en Belgique, je me suis souvenu de ce fameux spot de photos qui semble facile d’accès, certainement pas surveillé, bref, du pain béni. Le seul hic était de trouver l’endroit précis d’où se trouvent ces ouatures…mais bon, Châtillon ce n’est pas bien grand, on ne devrait pas avoir de mal à trouver, non ?…

C’est donc par une grise matinée de mai que nous nous sommes retrouvés, quatre joyeux lurons, à sillonner les chemins de terre de Châtillon en quête de vieilles carcasses rouillées. Après plusieurs détours, une pause et une partie de football au milieu de nulle part, nous avons interrogé un amical fermier du coin qui nous indiqua le bosquet (juste à coté de sa ferme…pas loin du village…) où se trouvaient les voitures…parce que oui ! Elles ne sont plus là ! L’état a décidé de nettoyer (à juste titre me direz-vous) cette décharge à ciel ouvert il y a plus d’un an…

Bon, on ne va pas se laisser abattre même après s’être donné autant de mal, et du coup nous sommes quand-même allez y jeter un œil curieux, pour la forme. Nous ne trouverons rien de bien folichon, mis à part les restes qui n’ont pas été emportés, à savoir pas mal de ferraille et pièces de mécanique en tout genre, morceaux de pneus, une dernière voiture…c’est bien beau de nettoyer la nature…mais quitte à le faire, ils pourraient le faire bien !

Alors histoire de dire, voici quelques photos de notre visite : → ICI ←

Mais je vous conseillerais plutôt d’aller voir celles de Henk là : → Chatillon Cardump ←

Sur ce, un bon visionnage et à la prochaine !

Haut-Fourneau U4 de Uckange

Posted in Promenade, Urbex on juillet 29th, 2012 by Saïmonn

Bon, après le Barkass et les montagnes Vosgiennes, passons à autre chose.

Parlons donc d’un « monument local » (i.e. Mosellan)  que je voulais visiter il y a déjà un bon bout de temps : le Haut-Fourneau U4 de Uckange

Comme d’habitude, je ne suis pas ici pour vous écrire un roman, juste pour vous donner envie de sortir voir des trucs que j’essaie de mon mieux de présenter joliment.

Une brève présentation s’impose tout de même : donc le haut-fourneau U4 d’Uckange, situé dans la vallée de la Fensch, est un témoin de l’essor industriel français du 20ème siècle. L’usine (qui comptait en tout 6 haut-fourneau comme le U4) a fermé ses portes en 1991, au terme d’une lutte de plusieurs mois pendant laquelle résonnera le slogan de « L’emploi au cœur ».

Après de 10 ans d’abandon, le Haut Fourneau est classé comme monument historique et peut, depuis 2007, être visité (notamment en nocturne avec des éclairages insolites). Un parc (le Jardin des Traces) a été aménagé en lieu et place de l’ancienne friche de l’usine. Pour tout savoir, rendez-vous sur le site de l’U4 : Haut-Fourneau U4

Et pour les photos : >> c’est par ici la visite << et je ne peux m’empêcher de vous donner ce petit lien de la galerie photo de l’U4 par Yves Marrocchi : >> U4 par Y. Marrocchi <<

Bon visionnage et je vous dis à très vite pour une visite de l’abbaye d’Orval à la frontière Franco-Belge.

La ville aux mille balcons – Partie 2

Posted in Promenade, Urbex on mai 14th, 2009 by Saïmonn

Chose promise, chose due !

La voilà, la suite et fin de cette petite série de photos de la charmante bourgade de Plombières-les-bains.

Je ne m’étalerai pas à nouveau sur l’histoire de la ville, mon premier billet à son sujet en dit déjà suffisamment. Je vous laisse donc parcourir de vous même ma petite série sur flickr en cliquant –>ici<–. J’espère que vous aurez autant de plaisir en visionnant mes clichés que j’en ai eu à les prendre, tout particulièrement pour la session de nuit. Quel bonheur de découvrir dans le calme qu’offre ces heures tardives de la journée tous les petits passages discrets que renferme Plombières, ainsi que de pouvoir observer toutes ces maisons pleine de charme, accrochées aux flancs de la vallée de l’Augronne…

Bref, bon visionnage à tous !

Rien à voir avec Plombières, mais je profite de ce petit billet pour vous indiquer ce lien vers le site du Vosgian Fanzine Crew (VFC pour les intimes), avec plein de belles choses à lire et aussi, dans le dernier numéro qui vient de sortir, un petit reportage photo que vous ne manquerez pas de reconnaître, puisqu’il s’agit de ma série sur le tissage de Rochesson. Alors allez donc y jeter un oeil,ne serait-ce que pour faire mousser le webmaster en voyant le nombre de visites de son site augmenter de quelques crans !

La ville aux mille balcons – Partie 1

Posted in Promenade, Urbex on avril 15th, 2009 by Saïmonn

Bon, il semblerait que je n’ai pas vraiment réussi à tenir mon rythme de publication très longtemps…

Voilà donc un peu de sang neuf, avec une petite visite du village de Plombières-les-bains.

La présentation de cette petite bourgade vosgienne vous sera faites en deux parties, dont voici la première (la deuxième, qui arrivera je l’espère rapidement, sera consacrée à une session photo de nuit).

Bien, une petite présentation s’impose. Plombières-les-bains est avant tout connue pour sa station thermale datant de l’époque romaine. La légende veut que les sources chaudes ait été découvertes il y a plus de 2000 ans par une troupe romaine de passage dans le secteur : un militaire romain, qui souhaitant remettre sa sandale, découvrit la présence d’eau chaude en s’accroupissant. Les romains, friant de ce genre d’établissements, firent alors construire les premiers établissements thermaux sur la commune actuelle de Plombières.

Au fil des ans, les bâtiments seront détruits, reconstruits, agrandits, etc, pour arriver au village que nous connaissons aujourd’hui. Entre temps, d’illustres curistes défileront sur les dalles des sous sols humides que compte les thermes. (dont Napoléon III qui y signera le traité de plombières, pour de plus amples informations, un petit wiki).

Comme l’indique le titre, et comme vous pourriez le constater en vous promenant dans les rues de Plombières-les-bains, chacune des maisons du village est pourvue de balcons, dont les ferrures sont plus ou moins travaillées. A une époque, les dames qui habitaient ces maisons avaient habitude de s’exposer à leurs beaux balcons, vêtues de leurs plus belles toilettes, pour attirer sur elles l’attention des curistes et autres visiteurs sans doute.

J’ai eu l’occasion de pénétrer dans la très belle église de la commune, qui a été entièrement financée par les fonds personnels de Napoléon, merci à son gardien pour son amabilité ainsi que pour tous les renseignements qu’il m’a fournit. En tout cas, qui dit église, dit grand écart de luminosité, j’ai donc pu essayer quelques photos en HDR (dont les résultats sont plus où moins réussis)  que vous pouvez voir sur la galerie flickr de cette série –> ici <–.

Mis à part les photos traitées en HDR, j’ai souhaité rendre un aspect authentique, traduisant les origines lointaines de ce village, mes photos sont donc toutes en noir et blanc.

Bien, je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bon visionnage.

Et pour clore ce petit billet, je tiens à attirer votre attention sur un sujet tout autre que la photographie, concernant une manifestation des plus cruelles qui aura lieu le 27 juin prochain en Haute-Marne : un concours de déterrage de blaireaux, également appelé vénerie sous terre, pratique absolument gratuite et injustifiée. Je vous encourage vivement à aller lire l’article à ce sujet sur ce site et à signer la pétition en ligne pour empêcher que ce concours ait lieu en cliquant sur le lien suivant : http://www.lapetition.be/en-ligne/non-la-journe-de-dterrage-du-blaireau-en-haute-marne-3940.html

Allez, à la revoyotte

La Rochette

Posted in Urbex on mai 25th, 2008 by Saïmonn

Du nouveau sur STR.

La galerie argentique vient d’être mise à jour après ma visite de l’usine de La Rochette près de Nancy. Mes premiers pas un peu laborieux avec l’argentique font que les photos de l’extérieur de l’usine sont pour la plupart surexposées et donc inexploitables. On ne fait pas d’omelettes…

Bon visionnage.

Tissage HGP-GAT…again

Posted in Urbex on mai 6th, 2008 by Saïmonn

Mes vacances me permettent d’animer un peu plus mon site, pour preuve cette nouvelle série de photos argentiques mise en ligne, réalisée sur le site du tissage de Rochesson.

Bon visionnage.

D’un monde à l’autre

Posted in Naturalisme, Urbex, Vie du site on avril 29th, 2008 by Saïmonn

Après plus d’un mois d’inactivité, je sors de ma léthargie pour pondre quelques nouveautés.

Premier monde : la mise en ligne d’une galerie argentique. Les débuts sont, comme vous ne manquerez pas de le constater, relativement laborieux. Pour l’instant, les photos en ligne concernent un bâtiment abandonné dans les Hautes-Vosges, la Blanchisserie-Teintuterie-Thaonnaise, et mes premiers résidus de fin de pellicules.
Le rendu est assez aléatoire, je pense que cela vient de la récupération par le scanner, lorsque les photos sont surexposées, ce qui donne à certaines photos un aspect centenaire, mais je vous laisse découvrir par vous-même.

Deuxième monde : Petite review de ma sortie au Drumont (à Bussang) ce samedi (les photos seront bientôt disponibles sur flickr et straightshow).
Départ 9h (j’aurais voulu partir plus tôt mais…disfonctionnement de réveil oblige…), direction les montagnes. Quelques brumes pas encore dispersées me font douter d’avoir un temps clair sur les hauteurs, mais je suis rassuré en arrivant sur Bussang ou seuls quelques nuages font acte de présence.
J’arrive en haut du Drumont, l’auberge qui le coiffe n’est pas encore ouverte, mais je ne suis pas le premier venu : quelques parapentistes profitent comme moi du beau temps.
Premier objectif : la table d’orientation. La vue y est agréable, le vent frais, mais malheureusement le temps n’est pas suffisamment clair pour qu’on puisse distinguer clairement les Alpes.
Je décide de pousser un peu plus loin, direction le col d’Oderen. Je quitte la crête du Drumont pour pénétrer dans une avancée de la forêt voisine, après une petite demi-heure, mes batteries me lâchent (impossible de shooter), au milieu de la forêt, planté sur le coté alsacien du Drumont, abrupt que tout.

C’est alors que ce que je craignais est arrivé : les piles neuves dans la main, l’appareil contenant encore les piles déchargées, un « tougoudou-tougoudou » significatif se fait entendre ! Je lève alors la tête pour découvrir deux chamois fonçant sur moi, à environ 100 mètres en amont. Ils se stopperont à 5 mètres de moi, figés, j’imagine effrayés, pour repartir au bout d’une dizaine de secondes, chacun dans une direction opposée.
J’ai bien tenté de faire une petite photo…mais l’appareil n’a rien voulu savoir.

J’ai terminé la sortie en suivant les traces des deux chamois pour voir d’où ils étaient venus. Je tomberai sur ce qui semble être un endroit rocheux, avec un point d’eau, où ils pourraient bien venir se reposer (parfait pour un affût).

…je crois que je suis maudit de la batterie…

Allez, un bon visionnage.